3 méthodes simples pour joindre une base de données SQL sans fichier Log des transactions

Résumé : Ce blog démontre la solution efficace pour rattacher une base de données Microsoft SQL sans fichiers log lorsque la base de données SQL est corrompue. Il suffit de suivre ces étapes ci-dessous qui incluent différentes méthodes en utilisant SQL Server Management Studio, T-SQL, et le logiciel de réparation de base de données SQL pour rattacher votre base de données MS SQL sans le fichier log.

Les fichiers de base de données maître (MDF) et les fichiers log de transactions (LDF) sont deux fichiers principaux utilisés par SQL Server pour enregistrer le contenu de la base de données. Si une base de données semble anormale ou devient corrompue, vous pouvez vérifier les journaux des transactions pour déterminer la cause de l’erreur.

En raison de la corruption dans la base de données SQL, vous verrez le fichier journal des transactions apparaître comme manquant, et vous serez laissé avec le fichier de base de données maître seulement.

Remarque : Conformément aux directives Microsoft, vous ne pouvez pas restaurer la sauvegarde de la base de données à partir de la version supérieure du serveur SQL Server vers sa version inférieure car en utilisant la stratégie de sauvegarde et de restauration des bases de données, la mise à niveau inférieure n’est pas prise en charge.

Il est important de savoir qu’un déclassement (downgrade) d’une base de données d’une version supérieure du serveur SQL Server vers une version inférieure ne peut pas être réalisé en utilisant la technique « Sauvegarde & restauration de base de données » ou en suivant la méthode « Détachement et rattachement de base de données ». Le déclassement d’une base de données vers sa version inférieure ne peut se faire qu’en utilisant les services d’intégration SQL.

Méthodes pour rattacher une base de données Microsoft SQL Server sans fichier log

Il existe plusieurs façons de rattacher une base de données Microsoft SQL sans utiliser le log des transactions :

  • En utilisant SQL Server Management Studio dans le serveur SQL
  • En utilisant le script T-SQL
  • En utilisant le logiciel Stellar Repair for MS SQL

Autorisations requises : Pour rattacher la base de données dans SQL Server, vous devez être membre de db_owner.

Examinons ces méthodes :

Méthode #1: Utilisation de SQL Server Management Studio (SSMS)

Ici, il est important de mentionner que les étapes données ne fonctionneront que si la base de données a été arrêtée proprement et que le fichier MDF est disponible.

  1. Effectuez un clic droit sur le nœud de la Database dans la fenêtre Object Explorer, puis cliquez sur Attach.
Option de rattachement
  1. Dans la boîte de dialogue Attach Databases, cliquez sur le bouton Add.
Ajouter une base de données
  1. La boîte de dialogue Locate Database Files apparaîtra, parcourez le chemin d’accès où se trouve le fichier de base de données MDF, cliquez sur le fichier à sélectionner, puis cliquez sur OK pour quitter. Un nouveau fichier LDF sera créé par le serveur SQL en rattachant la base de données SQL. La base de données apparaîtra désormais dans Databases.
Sélectionner le fichier MDF
  1. Revenez maintenant à la boîte de dialogue Attach Database. Sous database details, vous remarquerez que le serveur SQL est incapable de trouver le fichier LDF.
Supprimer l’option Fichier journal
  1. Pour joindre un fichier MDF sans fichier LDF, sélectionnez le fichier journal des transactions, puis cliquez sur le bouton Remove.

Méthode #2: Utilisation de Transact-SQL

Vous pouvez rattacher la base de données à SQL Server en utilisant T-SQL lorsque le journal des transactions est manquant. Cette procédure peut être accomplie en utilisant un script défini dans lequel vous devez mentionner le nom de la base de données. Le processus d’exécution T-SQL garantit une instance de rattachement réussie dans la base de données du serveur SQL. Le processus est décrit ci-dessous :

Remarque : testdb.mdf est le nom de mon fichier de base de données. Vous devez sélectionner votre fichier.

Exécutez DBCC CHECKDB

Lorsque le fichier MDF est rattaché avec succès au serveur SQL avec le fichier journal des transactions manquant (LDF), vous devez exécuter DBCC CHECKDB pour un contrôle de cohérence, c’est-à-dire pour vérifier l’intégrité logique et physique ou les erreurs dans tous les composants de la base de données.

De même, le processus de connexion de la base de données sans journal des transactions à l’aide de SQL Server Management Studio ne fonctionne que si la base de données est proprement arrêtée et qu’un MDF sain existe.

Méthode #3: Utilisation de Stellar Repair for MS SQL

Comme les deux procédures mentionnées ci-dessus ne fonctionnent que si le fichier de base de données maître est dans un état sain, il est essentiel de réparer le fichier MDF  en cas d’erreur. Cependant, un journal manquant ne peut pas affecter la base de données dans une large mesure, mais si le MDF devient corrompu, vous ne serez pas en mesure de rattacher la base de données.

Stellar SQL Recovery Software traite le fichier de base de données maître et donne accès aux données incorporées. Tous les composants de la base de données SQL peuvent être réparés, y compris les tableaux, les clés, les règles, les index, les valeurs par défaut, les procédures stockées, etc. Les fonctions de récupération étendues comprennent des algorithmes avancés qui permettent de récupérer les enregistrements supprimés à partir du fichier téléchargé.

En outre, l’outil de réparation de base de données SQL permet d’enregistrer les composants de base de données réparés dans plusieurs formats de fichiers, y compris XLS, HTML CSV ainsi que New Database ou Live Database. Le logiciel est testé et recommandé par Microsoft MVPs à travers le monde. Les formats de fichiers indépendants permettent d’accéder au contenu de la base de données sans se connecter à l’environnement du serveur. A l’aide de l’outil, vous pouvez également accéder au contenu de la base de données sauvegardé dans les fichiers de la base de données secondaire.

Le MDF corrompu peut être réparé à l’aide de l’application en suivant trois étapes simples : Télécharger, réparer et sauvegarder. L’application Stellar Repair for MS SQL prend en charge toutes les versions de l’application, à savoir SQL Server 2017, 2016, 2014, 2012, 2008, 2008 (R2), etc. Une fois le fichier de base de données maître réparé, vous pouvez l’utiliser pour rattacher la base de données SQL sans fichier journal des transactions en utilisant SQL Server Management Studio ou en exécutant une requête dans Transact-SQL.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.